Portrait d’Augustine Nogueres, épouse Rivière, Perpignan, vers 1880.

Cliché Mas, Perpignan

Cliché Mas, Perpignan

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Bijouterie XIXe s. roussillonnaise, IIIe République. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *