FRIVOLITÉ: PORTER LE DIX-HUITIÈME SIÈCLE, exposition de mode au musée de SAN TELMO

Le Musée San Telmo à San Sebastian expose pour la première fois sa collection de vêtements du XVIIIe siècle dans ses salles historiques : le Chapitre, la chapelle et la sacristie Etxeberri.

« Une collection qui voit la lumière pour la première fois. Une promenade par les goûts de cette époque : courtois, raffinés, galantes, exotiques, sensuelles …une ère complexe et frivole« . Une exposition à perdre la tête.

Cette collection offre à voir une large gamme de vêtements difficiles à trouver dans les musées non spécialisés. La plupart sont de la seconde moitié du siècle et appartiennent à la haute société. Beaucoup d’entre eux sont interessants pour l’excellente qualité de leurs tissus et broderies, des fonctionnalités qui permettent d’évoquer la « frivolité » d’une classe de courtisans.

Robes, vestes, éventails …

Les 42 pièces présentées comprennent des robes, des vestes, des caracos et des chaussures, ainsi que des accessoires tels que des éventails ou des sacs à main ainsi qu’un certain nombre d’objets de la collection de San Telmo pour les contextualiser : estampes, peintures, magazines de mode, etc…

L’exposition reflète également les différents aspects de la mode française du XVIIIe siècle, présents dans toutes les cours d’Europe et ses goûts esthétiques, ses habitudes et les coutumes de la société qu’ils représentent.

Des études sur le processus de restauration des pièces

Pendant les premiers mois de 2014 s’est effectué un travail de restauration important avec différents professionnels des centres spécialisés dans la restauration de textile. Un résumé de ce processus de travail peut être vu dans l’audiovisuel présenté dans la dernière salle de l’exposition, afin de donner un aperçu d’une lente mais nécessaire conservation des vêtements anciens.

L’importance des donateurs: Santiago Arcos (Santiago du Chili, 1852 – San Sebastián, 1912)

Une grande partie de la collection -21 costumes présentés dans l’exposition, a été donné par l’épouse du peintre Santiago Arcos, Concepción Cuadra et Viteri, dans les années 1940.

Santiago Arcos était un peintre de genre, pour lequel les vêtements représentaient une question importante, car ces matériaux qui lui permettraient de contextualiser son travail et de satisfaire le gout de ses clients.

 

  • Du 14 Juin to 28 Septembre, 2014
  • Du mardi au dimanche 10:00-20:00
  • Entrée € 6
  • Entrée libre mardi

Visites guidées

  • Samedi: 12h30 en basque, 17:30 h en castillan. 3 €, entrée séparée.
  • Pour les réservations: 943-481561, stm_erreserbak@donostia.org
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *