La maréchale de Mailly, une beauté perpignanaise méconnue.

Dame Marie Blanche Félicité de Narbonne-Pelet, Marquise d'Haucourt, Comtesse de Mailly, Baronne de Saint-Amand (1763-1840); troisième épouse du Maréchal de Mailly-D'Haucourt et mère d'Adrien de Mailly. E. Vigée-Lebrun, 1785.

Dame Marie Blanche Félicité de Narbonne-Pelet, Marquise d’Haucourt, Comtesse de Mailly, Baronne de Saint-Amand (1763-1840); troisième épouse du Maréchal de Mailly-D’Haucourt et mère d’Adrien de Mailly. E. Vigée-Lebrun, 1785.

Tableau de

Blanche Charlotte Marie Félicité de Narbonne-Pelet est née en 1761 et décédée le 15 janvier 1840, à l’âge de 79 ans.

Mariée le 6 avril 1780 (jeudi) avec Augustin Joseph de Mailly, seigneur puis marquis d’Haucourt, seigneur de Saint-Léger, comte de Mailly (le 2 mai 1708  – Villaines-sous-Lucé, décédé le 25 mars 1794 à Arras). Sa présence à Perpignan aux côtés de son « auguste » mari sera remarqué, autant pour la différence d’âge entre eux deux que pour sa beauté et son intelligence.Amatrice des arts, elle a réalisé quelques peintures dont le poème du comte d’Aguilar se fait écho.

Voici le court poème que le comte d’Aguilar lui dédie sous un certain anonymat…publié en 1788 :

Vers à Madame la Maréchale de M. quelques jours avant son départ du Roussillon.

 

 

Sur un tableau de fleurs et de fruits peint par elle d’après nature, au mois de janvier. On voit dans le fond de ce tableau les Pyrénées couvertes de neige.

.

Des trésors de nos champs vous tracez la peinture, 

Sous vos pinceaux ils sont plus éclatants, 

Ici votre départ va flétrir la nature, 

Vous nous laissez l’hiver, et gardez le printemps.

 

 

Sources : VERS, par le comte d’Aguilar, capitaine au régiment Royal-Pologne cavalerie. Amsterdam, et se trouve à Paris chez Debray au Palais-Royal, 1788.

D.D. de NARBONNE PELET, fin du XVIIIe siècle

D.D. de NARBONNE PELET, fin du XVIIIe siècle

Quatorze miniatures circulaires à l’imitation de camées antiques représentant des jeunes femmes et l’amour, groupées sur un cadre d’ébène autour de la miniature ovale représentant l’artiste. Une plaque de laiton doré, gravée indique : « Hoc fecit D.Da de Narbonne Pelet cujus effigies in medio est ». Vers 1780-1790. Haut. : 19,5 cm – Larg. : 28 cm. http://catalogue.drouot.com

Blason Mailly/narbonne-Pelet, cathédrale de Perpignan.

Blason Mailly/narbonne-Pelet, cathédrale de Perpignan.

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans Ancien régime, Bijouterie d’Ancien-Régime roussillonnaise, Littérature. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *