Mathilde JONQUERES, reine des jeux floraux de Perpignan en 1924.

Mathilde Jonqueres

Mathilde Jonqueres

 

résumé des jeux floraux de Perpignan dans un journal de Barcelone.

résumé des jeux floraux de Perpignan dans un journal de Barcelone.

La Compagnie littéraire du Genet d’Or (Companyia Literària de la Ginesta d’Or en catalan) est créée à Perpignan en 1923 sous l’impulsion d’Horace Chauvet. La première édition de ces jeux floraux a lieu en 1924, pour coïncider avec le sixième centenaire de ceux de Toulouse. Le succès de cette manifestation fut considérable. Une reine fut choisie parmi les filles des membres de l’organisation. Mathilde Jonquères est proclamée première reine des jeux floraux de Perpignan. Elle personnifie le vœu enfin réalisé des régionalistes qui en 1910 avaient souhaité, sans succès, voir la reine des fêtes de bienfaisance de Perpignan porter la coiffe catalane.

Ces jeux permettront notamment de révéler le poète et écrivain roussillonnais Jordi Pere Cerdà.

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06 Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Le Roussillon 1924 30 06

Cérémonie d'hommage à Albert Saisset dit Un Tal, jardin Terrus à Perpignan.

Cérémonie d’hommage à Albert Saisset dit Un Tal, jardin Terrus à Perpignan.

La Reine des jeux Floraux va déposer une gerbe de fleurs  devant le buste d’Un Tal, au jardin Terrus, quai de Barcelone à Perpignan. On voit en arrière plan les bâtiments de la bonneterie Diogène. Cette photographie montre l’évolution que prend le costume traditionnel qui n’existe plus que par la coiffe.

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans la coiffe catalane, Régionalisme-Folklore, XXe s.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *